Accueil du site > Nos coups de coeur > Eugénia de Lionel Duroy

Eugénia de Lionel Duroy

mercredi 19 septembre 2018, par Christine Jullien

le roman « Eugénia » de Lionel Duroy, est à la fois historique, philosophique, tragique. En 1935, l’écrivain juif roumain Mihail Sebastian donne une conférence à l’université de Jassy, capitale culturelle, riche, cosmopolite et raffinée, de la Roumanie. Lorsqu’il est violemment agressé par des étudiants antisémites, seule une jeune femme, Eugénia, prend sa défense. Cette haine viscérale des juifs, Eugénia doit encore la combattre au sein de sa propre famille. L’un de ses frères occupera bientôt de hautes responsabilités au sein de la Garde de Fer, milice pro-hitlérienne qui s’apprête à exiler le roi pour sceller une alliance avec l’Allemagne.

Face au péril qui guette son pays, Eugénia devient journaliste et s’installe à Bucarest, où elle retrouve Mihail. Eugénia s’offre à lui sans réserve, bien qu’elle doive partager le cœur de Mihail avec une autre femme, Leny, dont les extravagances le distraient parfois de son incurable mélancolie. De retour à Jassy, Eugénia s’intéresse au sort des juifs, qu’une campagne de calomnie associe à des espions soviétiques. Aucune de ses tentatives pour alerter les autorités ne suffiront à empêcher l’effroyable pogrom de juin 1941, savamment préparé par les miliciens mais perpétré en grande partie par des civils, amis, voisins, simples commerçants. Treize mille personnes trouveront la mort en quelques jours. Dès lors, à défaut de pouvoir sauver Mihail de lui-même, Eugénia n’aura plus qu’une obsession : lutter pour la liberté et approcher les bourreaux anonymes pour comprendre l’origine du mal.... Avec ce roman, on entre de plein fouet dans la mécanique qui conduit à la haine, une mécanique qui n’est pas l’apanage de quelques monstres mais d’êtres humains qui nous ressemblent. Lionel Duroy n’est pas le premier à le dire mais sa démonstration est d’autant plus forte qu’elle nous fait sentir à quel point la démocratie et la paix sont fragiles. Si on en apprend beaucoup sur l’histoire tumultueuse de la Roumanie, c’est avant tout de l’humanité dont il s’agit. Et pour une lumineuse Eugenia, combien de moutons retranchés derrière la peur de l’autre ou attirés par les sirènes mensongères des promesses nationalistes ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel (c) freelayouts sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License